Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
juramanu.overblog.com

"Je suis libre parce que je cours toujours." J. Hendricks

TCO 2014 - Compte-rendu

TCO 2014 - Compte-rendu

4 mois après le Trail Côte d'Opale, je rédige enfin le compte-rendu de cette édition 2014 sur laquelle je me suis inscrit pour 42 kms (45 en réalité).

Même avec quelques mois de délai, les images de ce 14 septembre sont bien ancrées dans ma tête tellement j'en ai ai pris plein les yeux.

Je suis parti avec Florent et François de la plage de Wissant direction le Cap Blanc Nez. Je laisserai mes coéquipiers monter le cap seul pour faire leurs 18 kms. Les coureurs du 42 tournent à droite au bout de 3 kms direction les combles de Sombres.

Les premiers kilomètres défilent relativement bien. Après le passage par les dunes de Chatelet puis l'ascension du Mont aux Leux, nous nous retrouvons sur un chemin côtier longeant les falaises avant Audreselles. Ce village est magnifique et c'est au détour de ses petites ruelles que je croise le premier du Marathon du Cap Gris Nez qui est déjà sur le retour.

Le parcours nous amène sur la plage où le terrain est une alternance entre sable dur, sable mou et galets pour rejoindre Ambleteuse. Le site est magnifique, le ravitaillement est au milieu du fort, monument construit par Vauban en 1680. Tout va bien à ce moment de la course.

  • les 24 premiers kilomètres parcourus en 2h25.
  • un ravitaillement copieux dans un site historique classé, superbe.
  • une belle surprise au pied du fort avec la présence inatendue d'Orlando (cela fait du bien de voir une tête connue)

Je prends le temps de bien me ravitailler car je suis conscient que le plus dur arrive. Je repars hypermotivé par le ravitaillement et par les mots d'Orlando.

Je repars avec la traversée de la Slack, au milieu des galets. Et la plus grosse difficulté arrive : les premières dunes de la Slack. Le dénivelé est résonnable avec 590 m annoncée par l'organisation pour l'ensemble de la course. Mais les quelques 5 kms de dunes me rappellent les montées lors de la 6000D ou du Trail Tour des Fiz. Le terrain, avec de longs passages de sable mou, des passages sous les pins où le sol est plus meuble, est vraiment casse patte. Il faut sans cesse relancer la marche, profiter des petites descentes de dunes pour recourir, gérer son effort pour ne pas se crâmer. J'ai retrouvé dans ce passages des dunes de la Slack les mêmes sensations que lors de la montée à la Roche de Mio sur la 6000D.

J'arrive à Audresselles et je suis vraiment dans le dur. On vient de parcourir une trentaine de kilomètres et là c'est le moral qui permet à la machine de se remettre en route après ce passage difficile. Mes expériences passées m'ont permis de gérer psychologiquement ce temps faible. A la sortie d'Audresselles, je prends la direction du Cap Gris Nez. Je croise des concurrents du 62 kms et du 42 kms qui sont sur la partie aller du parcours. Cela fait du bien au moral.

Le retour le long des falaises du Gris Nez est vraiment superbe. Courir avec la mer à ses pieds donne des ailes. Mais ce n'est pas de tout repos car c'est avec un vent de face que je dois rejoindre le Cap Gris Nez. Je gérerai relativement bien cette partie en alternant marche et course. J'arrive au cap bien entâmé mais j'y retrouve, un peu en contrebas, Céline, Delphine, Florent et François. Ils m'encouragent depuis un versant dunaire opposé. Voir sa petite femme aide à avancer dans les moments difficiles. Je m'arrête quelques secondes pour me ravitailler en eau et je repars en courant pour l'ascension de la dernière dune du parcours avec François qui m'accompagnera jusqu'en haut de la côte.

Je me servirai de mon abandon sur le Trail Tour des Fiz en 2013 pour terminer les derniers kilomètres sur la plage pour le retour à Wissant. Là aussi le vent est de face. Les cuisses piquent car j'ai fait plus de 40 kms. Je me mets des objectifs visuels pour finir, des concurrents devant, des pancartes, les escaliers, la digue...

Sur la dernière ligne droite dans Wissant, je retrouve Céline, Tom, les amis Delphine et François, Florent, Emilie et Orlando.

Je termine 173ème au scrtach en 5h20min et 3s sur 505ème partants. Je suis 67ème vétéran.

J'ai parcouru les "45 kms" à une moyenne de 8,62 km/h et un temps de 6min58 au kilomètre.

C'est ma course de plus de 40 kms la plus aboutie avec une bonne gestion des temps forts et des temps faibles. J'ai su envoyé lorsque j'étais bien et j'ai moralement su dépassé les moments difficiles sans perdre trop de temps. Ce trail exigeant aura raison de ma paire de basket. L'eau salée, les galets, le sable achèveront mes Kalenji Kapteren XT4.

Les paysages des dunes de la Slack et des falaises du Gris Nez resteront gravées dans ma tête. Et le "lunch" chez Michel et Marylène clôture magnifiquement ce beau week-end.

Rendez-vous pour 2015.

TCO 2014 - Compte-rendu
TCO 2014 - Compte-rendu
TCO 2014 - Compte-rendu
TCO 2014 - Compte-rendu
TCO 2014 - Compte-rendu
TCO 2014 - Compte-rendu
TCO 2014 - Compte-rendu
TCO 2014 - Compte-rendu
TCO 2014 - Compte-rendu
TCO 2014 - Compte-rendu
TCO 2014 - Compte-rendu
TCO 2014 - Compte-rendu
TCO 2014 - Compte-rendu
TCO 2014 - Compte-rendu
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article